Meubles laqués en provenance de France et du Japon


Warning: Illegal string offset 'box_process' in /home/days/public_html/wp-content/plugins/seo-smart-links-business/seo-smart-links-business.php on line 199

Warning: Illegal string offset 'box_custom_keywords' in /home/days/public_html/wp-content/plugins/seo-smart-links-business/seo-smart-links-business.php on line 288

Par Sharen Custer, expert chez 62days

Les meubles laqués provenant de Chine ou du Japon ont connu un important succès en l’Europe au XVIIIe siècle. En 1730, sous le règne de Louis XV, l’engouement pour ce type de meubles s’est fortement développé sous l’influence des « marchands-merciers ». Ce terme définissait un type d’entrepreneurs travaillant dans le monde de l’artisanat spécialisé dans le commerce de d’objets d’art et d’objets de luxe.

Initialement, ce type de marchand importait des sets de meubles complets comme des chaises, des cabinets ou bien encore des paravents afin d’être vendu sur les marchés locaux. Par la suite, graduellement ils commencèrent à les démanteler en découpant les panneaux laqués afin de les appliquer en tant que décoration sur des meubles d’origine française. Parmi tous ces objets redésignés très populaires à l’époque, on trouvait des boites à calligraphie, des bureaux, des commodes, des cabinets, des armoires ou bien encore des chaises. Ces marchands-merciers étaient responsables de la livraison des matériaux nécessaires à la confection de ce type de meubles, auprès des ébénistes dont le rôle était de les incorporer dans les meubles. Ces meubles étaient ensuite vendus par les marchands à leur clientèle de prestige qui n’avait aucune idée de l’identité de l’ébéniste qui les avait confectionnés.

Ces panneaux laqués étaient assez épais et souvent avec deux faces, ce qui permettaient aux ébénistes de les couper dans la tranche et après les avoir retravaillé, de les monter sur des meubles faisant ainsi penser à un style de vernissage ou de marqueterie à l’européenne. Très souvent ce type de panneaux laqués était entouré d’un cadre dans le but d’améliorer la décoration de ces meubles en utilisant des montages d’or moulu. Les parties visibles des surfaces non décorées étaient peintes ou vernies donnant ainsi le terme de vernis martin à ce type de techniques, dans le but d’améliorer l’apparence et faire correspondre au mieux possible le style d’ornements laqués de ces panneaux. Cette technique a pour avantage de créer une parfaite illusion d’un meuble entièrement constitué de pièces de la même origine. Des techniques similaires étaient aussi utilisées par les ébénistes comme des alternatives à la confection de meubles couteux. Des pièces entières étaient vernis ou « japanisés » afin d’imiter les originaux provenant de vernisseurs asiatiques qui étaient devenus de plus en plus chers et rares. Seuls les plus grands marchand-merciers comme Thomas-Joachim Herdert, François Gersaint, Lazare Duvaux et d’autres pouvaient se permettre l’utilisation de pièces authentiques. Ils les obtenaient par le biais de leur contact chez les marchands français et hollandais de la compagnie des West Indies, plus généralement dans le cadre de vente aux enchères ou tout simplement directement avec les membres d’équipage des bateaux de fret qui étaient autorisés à ramener des marchandises pour leurs usages personnels.

Les panneaux laqués provenant du Japon étaient beaucoup plus recherchés que leurs équivalents chinois. Cela était dû à une qualité supérieure et une offre limitée. Après 1639, l’accès à ce type de fournitures fut limité aux marchands hollandais provenant de la compagnie des West Indies. Tout le marché européen était alors sujet à leur monopole. De plus, ils envoyaient toujours leurs marchandises aux meilleures ébénistes tels que Jacques Dubois, Bernard Van Rysamburgh, Adam Weisweiler, Joseph Baumhauer, Martin Carlin, Jean Desforges et d’autres. Leurs productions représentent aujourd’hui sur le marché des collectionneurs des pièces d’une grande rareté et d’une valeur importante.

Si vous collectionnez ou que vous cherchez à vendre des antiquités de ce type, pensez bien à faire vos recherches en premier lieu afin de vous assurer que vous connaissez le mieux possible la nature de vos biens. Si vous possédez un article de ce type et que vous voulez le vendre, vous pouvez le télécharger sur notre site et obtenir une estimation gratuite en ligne.

Si vous souhaitez trouver quelques conseils ou renseignements quant aux endroits où dénicher ce type d’antiquités, allez jeter un coup d’œil sur l’article: Comment faire des affaires sur le marché des antiquités?

Bonne recherche!

Sharen

 

Estimez votre article
Simple, gratuit & rapide
Catégorie d'article
Sélectionnez...
Or
Bijoux
Argent
Montres
Stylos
Art
Antiquités
Instruments de musique
Tableaux
Autres
Bijoux diamant serti
Manteau de fourrure
Titre de l'article
Description
Votre e-mail
Mot de passe souhaité
Redonnez votre mot de passe
No. de tél.
Estimation rapide
Cliquez ici
Nous nous efforçons de vous faire une offre en 20 minutes.

Avis d’un expert de 62days

Notre équipe d'experts est à votre disposition afin de valoriser vos articles et de vous founir des conseils avisés. Cet article a été choisi pour mieux vous guider.

En savoir plus
Nos partenaires:
© 2012 62days Inc. Tous droits réservés.